Théâtre  |  1h15  |  Catégorie découverte

Cendrillon s’en va-t-en guerre

COMPAGNIE du Mystère Bouffe & Les Ouvriers de la Joie • SCÉNARIO, MISE EN SCÈNE ET CHANT Anna Cottis • AVEC Sélina Casati, Léa Loyer ET Julie Mori EN ALTERNANCE AVEC Lisa Labbé • PANTOMIME Sélina Casati • COSTUMES Sara Prineau, Amah Grosbon, Coline Tissier • MASQUES Stefano Perocco • MARIONNETTES Ombline de Benque • CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES © Mystère Bouffe

Cette version de Cendrillon entraîne le public dans un tourbillon de folie car à partir du moment où la bonne fée manque à l’appel, l’histoire dérape… Anachronismes, clins d’œil à l’actualité, interactivité avec les spectateurs, les artistes se sont faits une spécialité du genre « commedia dell’arte », ce théâtre populaire et divertissant que Maurice Sand aimait tant.

Ce spectacle est invité au château d’Ars dans le cadre de l’exposition « Maurice Sand, une science de la chimère » – du 20 mai au 1er octobre- réalisée par le service culturel de la ville de La Châtre. Tarif amical au spectacle pour nos abonnés et adhérents et visite commentée le jeudi 31 août à 17h30 (sur inscription).

Tout le monde connaît l’histoire de Cendrillon et c’est ainsi que tout commence : Cendrillon subit sans rien dire la méchanceté de ses belles-sœurs jusqu’au jour où…. le messager du Prince annonce le bal et où… son père meurt. Seulement aucune bonne fée n’apparaît et l’histoire dérape. Orpheline, la comédienne/Cendrillon se révolte contre la fatalité et l’injustice de ses partenaires de scène/belles-sœurs. Tandis que ces dernières cherchent à mettre la main sur l’héritage, Cendrillon décide de faire la révolution!

Ce spectacle interactif a été créé en 2003 pour Baz’arts Théâtre et s’est produit plus de cent cinquante fois aussi bien en plein air qu’en intérieur, devant tout type de publics (adultes, enfants), dans plusieurs événements à Paris, en Province et dans des Festivals (Avignon, Aurillac, Douai, Reims…). Anna Cottis remet le spectacle à jour pour Les Ouvriers de Joie et Le Mystère Bouffe avec une nouvelle mise-en-scène et autant de folie heureuse. Théâtre dans le théâtre, pantomimes, masques, chants, improvisations, combats, déguisements multiples… tous les ingrédients de la Commedia dell’arte sont au rendez-vous pour une histoire éternelle revue sous l’œil de notre actualité.

«…Ancrée dans la tradition italienne de la farce mais ne rechignant pas devant les anachronismes et les clins d‟oeil à l‟actualité, cette Cendrillon n‟hésite pas à franchir le „quatrième mur‟ pour inviter le spectateur à jouer, lui aussi, l‟illusion comique… » La Marseillaise

La Commedia dell’arte est la forme de théâtre qui est à l’origine de la renaissance du théâtre européen. Elle a des racines dans le carnaval, les mystères (pièces religieuses chrétiennes), les spectacles de rue des saltimbanques et les textes de théâtre grecs et romains. Elle est caractérisée par le jeu improvisé, la cohabitation sur scène des personnages masqués et non.

Site officiel : mysterebouffe.com

Exposition 20 mai – 1 octobre 2017

« Maurice Sand, une science de la chimère »

Musée George Sand – Château d’Ars (La Châtre – Indre)

Sous le commissariat de Lise Bissonnette, qui après une longue carrière dans les milieux culturels québécois vient d’obtenir un Doctorat en lettres françaises de l’Université de Montréal intitulé Maurice Sand, un créateur fantastique méconnu, le Musée George Sand propose d’aborder de manière tout à fait inédite la vie et l’oeuvre de Maurice Sand au sein d’une grande exposition de mai à octobre 2017.

CONTEXTE GÉNÉRALE

Bien que la vie d’artiste et l’activité créatrice de Maurice Sand (1823-1889) soient connues chez les multiples groupes savants et amateurs qui s’intéressent à l’oeuvre et au personnage de George Sand, une seule et modeste exposition lui a été consacrée au cours du dernier siècle, ce fut en 1972 au Château de Nohant. La trame en était chronologique, attentive aux étapes de son existence et factuelle eu égard à ses travaux les plus connus.

Le Musée George Sand propose de faire émerger pour la première fois, grâce à une recherche approfondie, la totalité et la singularité de la production d’un créateur dont la postérité n’a retenu que le statut de « fils de »

George Sand. La multiplicité de son expression, longtemps qualifiée de dilettantisme, y apparaîtra plutôt guidée par un filigrane cohérent et soutenu.

Illustrateur, dessinateur, peintre, écrivain, marionnettiste, naturaliste, Maurice Sand a proposé à ses contemporains des parcours relevant avec constance d’un fantastique lesté de science et allégé d’ironie, qui forme un tout étonnant. Notre époque trouvera également chez lui des intuitions et surtout des procédés de création dont l’art et la scène contemporaine font désormais leur quotidien.

C’est ainsi, à partir de ses images diverses et généreuses que se modifiera, pour le visiteur, l’image de Maurice Sand lui-même, méconnu sans être inconnu, qu’on découvrira ou redécouvrira au cours de l’été 2017.

ACTION CULTURELLE

L’exposition sera accompagnée de visites commentées, conférences, spectacles et rencontres. Une journée d’étude sera organisée le 2 septembre. Un accueil pédagogique et jeune public sera également proposé. Un catalogue de l’exposition sera édité.

INFORMATIONS PRATIQUES

Date : 20 mai – 1er octobre 2017

Commissariat : Lise Bissonette, historienne, chercheur. Avec le concours de Annick Dussault, Directrice et Vanessa Weinling, Directrice Adjointe du musée

En savoir plus