Théâtre  |  1h10  |  Catégorie B

Pyrénées ou Le voyage de l’été 1843

De Victor Hugo

TEXTE Victor Hugo AVEC Julien Rochefort • MISE EN SCÈNE ET ADAPTATION Sylvie Blotnikas • CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES © Fabienne Rappeneau

Le 18 juillet 1843, Hugo, qui a 41 ans, commence un voyage de près de deux mois qui le mènera de Biarritz à Oléron en passant par l’Espagne et les Pyrénées. C’est l’occasion pour l’auteur non seulement de découvrir et de s’émerveiller mais aussi de plonger dans son passé. Au fur et à mesure de son périple, il écrit ce qui constituera un Journal de voyage qu’il a l’intention de publier. Mais un évènement tragique viendra interrompre ce voyage…

Ce récit, plein d’humour, de simplicité et de grandeur est adapté pour la première fois au théâtre. Il est ici magistralement interprété par Julien Rochefort, dandy flegmatique, grand connaisseur des œuvres de l’auteur et qui a trouvé là comment animer les mots d’Hugo.

Note d’intention de Sylvie Blotnikas, l’adaptatrice et metteure en scène

Je travaille avec Julien Rochefort depuis quelques années déjà. Il a mis en scène trois de mes pièces dans lesquelles nous jouions tous les deux. C’est donc tout naturellement qu’il m’a demandé d’adapter et de mettre en scène ce spectacle qu’il portait en lui depuis longtemps.

Ce récit de voyage de Victor Hugo est vraiment extraordinaire. Ecrit à chaud, spontané, plein de vie et étonnant d’humour, il n’a rien à envier à ses plus grandes œuvres. Il y a là une liberté, une insouciance mais aussi une acuité et une profondeur de vue saisissantes. De plus, Pyrénées, avec son épilogue tragique, marque véritablement un tournant dans la vie et l’œuvre de Victor Hugo. Hugo ayant entretenu pendant ces deux mois d’absence une correspondance avec sa femme et ses quatre enfants en utilisant la poste restante, quelques-unes de ses lettres, tendres et très touchantes, se sont tout naturellement insérées dans le fil du récit.

Note d’intention de Julien Rochefort, le comédien

J’ai sans doute, comme tout le monde, découvert Victor Hugo à l’école, mais je ne me souviens pas vraiment de ce premier contact. Le vrai choc a eu lieu plus tard, vers 25 ans, en lisant La Légende des siècles. À tel point que, pendant les cinq années qui ont suivi, je n’ai lu que du Hugo, me transformant petit à petit à mon insu en « hugolâtre ». Après m’être plongé dans cette œuvre immense, l’idée de faire un « spectacle Hugo » m’est tout naturellement venue. Mais que choisir ? Tout est magnifique ! Alors évidemment on veut faire découvrir la partie immergée de l’iceberg, faire œuvre utile en allant vers le moins connu. C’est le cas des récits de voyage.

Et parmi ces récits de voyage, Pyrénées, ce voyage de l’été 1843, s’est très vite imposé…

Sylvie Blotnikas, adaptatrice et metteure en scène

Formée au cours Jean Périmony, elle a joué dans les trois pièces qu’elle a écrites et qui ont été montées par Julien

Rochefort au Théâtre de Poche : Antoine et Catherine, Édouard dans le tourbillon et Strictement amical.

Pour Antoine et Catherine, Sylvie Blotnikas a été nominée aux Molières en tant qu’auteur et comédiennne, et a reçu le prix Charles Oulmont (Fondation de France)

Elle a tourné au cinéma et à la télévision avec Nicole Garcia, Arnaud Desplechin, Pierre Richard, Denys Granier Deferre, Serge Moati, Edouard Molinaro… Elle a également écrit un scénario pour la télévision, Drôle de Noël. Pyrénées est sa première mise en scène.

Julien Rochefort, comédien

Comédien formé à l’Ecole de la Rue Blanche, il a mis en scène et joué dans les trois pièces de Sylvie Blotnikas :

Antoine et Catherine (2000), Edouard dans le tourbillon (2004) et Strictement amical (2010) montées au Théâtre du Poche-Montparnasse. Au théâtre, il a également travaillé à de nombreuse reprises sous la direction de Marion Bierry (La Seconde surprise de l’amour ; Après la pluie ; l’Ecornifleur ; Portrait de famille ; Tartuffe), mais aussi, entre autres, de Bernard Murat (La Dame de chez Maxim), Régis Santon (Mort d’un commis-voyageur) et John Pepper (La

Retraite de Russie). Il a reçu le Prix Jean-Jacques Gautier en 2000. Pour le cinéma, il a tourné notamment avec Alain Corneau (Crime d’amour), Claude Chabrol (La Cérémonie) et Philippe de Broca (Chouans ; La Gitane)… A la télévision, il a tourné avec Fabrice Cazeneuve (La Vérité vraie), Nicolas Picard (La Victoire d’un vaincu ; Drôle de

Noël) Marc Rivière (Hautot père et fils) Daniel Janneau (La Mort dans l’âme) Claude Grinberg (Morphée aux enfers),

Alain Nahum (A nous deux la vie), Robert Mazoyer (Un château au soleil) Josée Dayan (Le Comte de Monte-Christo) et dans de nombreuses séries (Nicolas Le Floch ; Julie Lescaut ; SOS 18 ; Commissaire Cordier…).