Théâtre musical  |  1h40  |  Catégorie découverte

L’Autre Monde ou les états et empires de la lune

Enchantement baroque et musical

Théâtre de l’Incrédule / Ensemble La Rêveuse un texte de Cyrano de Bergerac mise en scène Benjamin Lazar avec Benjamin Lazar, comédien, Florence Bolton, dessus et basse de viole, Benjamin Perrot, théorbe, luth et guitare baroque – crédit photographique Nathaniel Baruch Décentralisation en collaboration avec Equinoxe, scène nationale de Châteauroux

épopée lunaire adaptée du roman de Savinien de Cyrano de Bergerac
spectacle créé en mai 2004 à l’Académie Bach d’Arques-la-Bataille et joué à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet en 2008 et 2013

texte Savinien de Cyrano de Bergerac
adaptation et mise en scène Benjamin Lazar
regard sur la mise en scène Louise Moaty
conception musicale Florence Bolton et Benjamin Perrot (Ensemble La Rêveuse)
chorégraphie Gudrun Skamletz
scénographie et costumes Adeline Caron
maquillage Mathilde Benmoussa

Dans ce premier roman français de « science-fiction », à la pointe des théories scientifiques de son temps, on trouve des machines volantes, des repas de fumées, des livres qu’on lit « avec les oreilles »… L’Autre Monde de Cyrano de Bergerac, l’écrivain du 17ème siècle qui inspira Rostand, circula sous le manteau et ne parut dans sa version non expurgée qu’au 20ième siècle.

La scène est entièrement éclairée à la bougie et Benjamin Lazar, fascinant, y fait rebondir la diction et la gestuelle baroques, tandis que l’ensemble La Rêveuse l’accompagne avec élégance dans ses pérégrinations.

Le spectacle proposé est une visite guidée du chef-d’œuvre de Cyrano de Bergerac, L’Autre Monde ou les États et Empires de la Lune, qui circula sous le manteau jusqu’à la mort de son auteur et qui ne parut dans sa version non expurgée qu’au XXème siècle.
Ce récit est le premier roman français de science-fiction, à la pointe des théories scientifiques de son temps : on y trouve une étonnante démonstration de la rotation de la Terre autour du Soleil, des machines volantes de toutes sortes, des repas de fumées, des livres qu’on lit « avec les oreilles ». C’est aussi un roman philosophique : comme dans Micromégas de Voltaire au siècle suivant, le monde de la Lune permet à Cyrano de se livrer à une critique en règle des dogmes politiques, religieux et moraux de son temps et du nôtre. Enfin, il s’agit tout simplement d’un
roman d’aventure palpitant et drôle, qui touche par son mélange constant d’ironie et de mélancolie.
Le spectacle a la forme simple d’un conte. Un escabeau de bibliothèque, une chaise, un haut pupitre de travail sont tour à tour sollicités par le récit pour devenir machine volante, dragon de feu, prison, cheminée ou encore théâtre de marionnettes.
La musique joue un rôle important car, comme a pu l’imaginer aussi Marin Mersenne dans Harmonie Universelle, elle est le langage employé par les Grands sur la Lune. De petites partitions de quatre notes parsèment même le roman pour désigner certains lieux-dits ou noms de cet autre monde. Benjamin Perrot et Florence Bolton ont choisi des compositeurs dont l’invention, l’originalité, les audaces harmoniques les rapprochaient de cet écrivain qui n’eut pas d’égal au XVIIème siècle.

Benjamin Lazar

 

liste des oeuvres musicales
Prélude – François Dufaut (av. 1604 – av. 1672) luth baroque
Les Couplets – Monsieur de Sainte Colombe (? – av. 1701) basse de viole et théorbe
Lady Catherine Ogle, a new dance – John Playford (1623 – 1686) dessus de viole et guitare baroque
Kemp’Jig – John Playford dessus de viole et théorbe
Prélude – François Dufaut luth baroque et basse de viole
Bourrée – Nicolas Hotman ( ? – 1663) basse de viole et théorbe
Sarabande – Jean Lacquemant dit Dubuisson (ca. 1622 – 1681) basse de viole et luth baroque
Colascione – Giovanni Girolamo Kasperger (ca. 1580 – 1651) basse de viole et théorbe
Musette – Marin Marais (1656 – 1728) basse de viole et théorbe
Sarabande – François Dufaut luth baroque
Grands Soleils – Antoine Boësset (1587 – 1643), poème de Tristan Lhermite (1601 – 1655)

Recercada Quarta – Diego Ortiz (ca. 1510 – ca. 1570) basse de viole et guitare baroque
Prélude – Anonyme – Manuscrit Vaudry de Saizenay (2ème moitié du XVIIème siècle) luth baroque
The duke’s Almain – Capitaine Tobias Hume (1569/75 – 1645) basse de viole et théorbe
Sarabande – François Dufaut luth baroque
Sarabande – Monsieur de Saint Colombe basse de viole et théorbe
Canario – Giovanni Girolamo Kasperger basse de viole et théorbe
Toccata Arpeggiata – Giovanni Girolamo basse de viole et théorbe

Les instruments sur lesquels jouent les musiciens :
Florence Bolton : basse de viole 7 cordes Judith Kraft 1998 d’après Michel Colichon, dessus de
viole Pierre Thouvenot 2010 d’après Steiner et archets Craig Ryder.
Benjamin Perrot : théorbe Maurice Ottiger 2005 d’après Matteos Sellas, luth 11 choeurs Maurice
Ottiger 2004 d’après des instruments français du XVIIème siècle, guitare baroque Stephen Murphy 2002 d’après Stradivari.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12