Théâtre  |  1h00  |  Catégorie B

Juste une cachette ?

Bodobodó Production France • ÉCRITURE Madeline Fouquet • MISE EN SCÈNE Claudie Ollivier AVEC Morwenna Prigent, Philippe Pezant, Madeline Fouquet ET Claudie Ollivier • MUSIQUE Agnès Buffard ET Aude Audonnet • PARTENAIRES ONAC-VG Bleuet de France, Ville de Blois, Musée de la Résistance du Loir-et-Cher, Comité Français pour Yad Vashem, Conseil Départemental 41

Eté 1942, à Village / Loire, petite bourgade du centre de la France, le pays est coupé en deux et les Occupants grouillent. Les réfugiés aussi…

C’est l’histoire extraordinaire des Justes parmi les nations qui nous est contée, l’audace et la générosité de ceux qui ont aidé, caché, menti, risqué leur vie pour protéger des familles qu’ils ne connaissaient pas.

S’appuyant sur des témoignages et des archives, Juste une cachette ? fait résonner en nous l’Histoire et nous rappelle que le geste d’un seul fait avancer l’histoire de tous !

Soirée et séances scolaires proposées en partenariat avec l’ANACR

« Juste une cachette ? », l’histoire extraordinaire des « Justes parmi les nations »

Un enfant sur le quai d’une gare, une inconnue lui arrache son étoile et l’emmène à la gendarmerie. Nous sommes au Village, petite bourgade du centre de la France ; enfin ce qu’il en reste, puisque le pays, meurtri par la défaite et les bombardements, est coupe en deux, que les occupants grouillent et que la population doit faire face aux patrouilles et vivre au rythme des privations. Les réfugiés affluent, fuyant les persécutions du nouveau régime.  » Qu’est-ce que je fais de ce bébé ?  » se demande une jeune femme.

 » Demain, une rafle a lieu, je préviens les voisins ? « – Que faire ? Poursuivre docilement sa route les yeux baissés, obéir aux lois ou …? On se tait, on guette. C’est bon, la nuit devrait être clémente cette fois…

Pourquoi une pièce de théâtre sur le thème des « Justes parmi les Nations » de la région Centre ?

Afin d’honorer la mémoire des Justes parmi les Nations de la région Centre et de révéler au grand public et aux jeunes, les valeurs humanistes qui ont guide leurs actions de sauvetage, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) et la

Ville de Blois, en partenariat avec le musée de la Résistance, de la Déportation et de la

Libération en Loir-et-Cher proposent une pièce de theatre faisant appel au talent artistique de l’auteur-interprète, Madeline Fouquet. S’appuyant en partie sur les archives du Comité français Yad Vashem, notamment les nombreux témoignages qu’elles recèlent, la pièce met en scène quinze protagonistes de l’histoire extraordinaire des Justes parmi les Nations . Ce spectacle poursuit trois objectifs : mémoriel, culturel, citoyen et pédagogique

-mémoriel car il s’agit de transmettre à la connaissance du public, en particulier des plus jeunes, l’histoire des actes de sauvetage d’enfants et d’adultes juifs pendant l’occupation nazie, actes accomplis, au péril de leur vie, par des individus souvent demeures anonymes, dans un élan spontané ou dans un combat engagé et qui doivent être honores pour leurs gestes remarquables de bravoure, de cœur et d’humanité.

-culturel en concevant a part entière une création artistique autonome, s’appuyant sur des archives historiques et ayant vocation à être jouée dans la région Centre et au-delà.

-citoyen et pédagogique pour ouvrir des pistes de réflexion autour des valeurs universelles que sont la justice, la tolérance, la solidarité et l’humanité et lutter contre les racismes, xénophobies et totalitarismes. Il s’agit aussi de combattre les atteintes aux droits de l’homme et l’oubli.

L’hommage rendu aux Justes parmi les Nations revêt une signification éducative et morale ; éducative car les Justes parmi les Nations prouvent que quel que soit le contexte, la résistance est toujours possible ; morale car la reconnaissance envers ceux dont la conduite est exemplaire est un devoir.

madelinefouquet.com